Villefranche le Panat, le 15 aout 2008.
04h00,Réveil
04h30, en route pour “IKALANA

Pour cette fois, je suis parti seul.
Enfin pas tout à fait, mais je vous en parlerai plus tard
Déjà qu’il est un peu tendu en ce moment, je ne vais pas l’énerver d’avantage.
Son caprice au Tripou trail m’a mis un peu mal à l’aise.
Tous les autres sont en vacance.
Ils ont bien raison.
J’ai donc commencé très très fort “comme d’habitude”, mm avant la course.
Au lieu de suivre l’itinéraire “Valence d’albigeois” j’ai pris “Villefranche d’aligeois“.
Bah oui, c’est pas trop pareil mais à lire sur les panneaux, çà se ressemble un peu.loll
Ceci m’a d’office cramé l’échauffement.
çà c’était sur.
J’ai vraiment eu de la chance d’arriver à 07h50 à Villefranche le Panat.
07h55, j’étais en tenu. 07h57, j’avais mon dossard. 08h00 départ. oufff
Un peu de pluie après ce gros coup de canon surprenant,
Rien d’alarmant, aucun blessé à déplorer, juste une belle envolée d’une centaine de moineaux…
Je pars donc assez rapidement, me positionne dans les 5 premiers.
çà ne durera pas très longtemps.
Mon ami me rappela très vite à l’ordre et m’obligea à ralentir un peu.
Je décide donc de l’écouter et me maintient dans les 15 premiers.
Le circuit fut très rapide ou plutôt très roulant.
Super bien balisé,
Ils devaient savoir que je venais. lolll
Pas de grosse cotes, elles passaient toutes en courant “doucement”.
Quelques passages avec pleins de cailloux dans tous les sens (j’adore),
Ceux-ci me permettent de ne pas toujours courir à fond,
d’oublier le temps qui court.
Je regarde juste où je pose les pieds, “c’est tout”.
Ils m’ont également permis d’oublier mon partenaire quelques instants.
Une fois sorti de ces passages,
il fallait retrouver cette foulée très rapide, rapidement pour ne pas perdre trop de tps.
Vous avez suivi ? lolll
Tjs à env 15 places derrière le premier,
Le temps avait l’air de tourner en ma faveur.
“Bonne tempête de pluie bien froide”
D’un peu de boue, nous allions passer à bcp de boue. hummmmmm, j’adore. lolll
Cette dernière fut le “Déclic”
Elle m’a permis de passer la seconde.
Distancer, Anesthésier jusqu’à la fin mon fidèle partenaire qui ne voulait pas se faire oublier.
J’ai grappillé petit à petit les places.

Tchatcher un peu avec ceux que je doublais.
Parfois ceux du 22km.

“Allez allez courage, c’est bien les mecs”
“Tu fais le 33 ?”
wouhai
“C’est bien, t’es pas mal, Nous on fait le 44”
lolll, moi, j’le sentais pas le 44, bcp trop long. lolll

“Allez Allez, après çà descend !”
Mci” Et çà repart…pour la dame. lolll

“Allez allez, courage, çà aurait pu être pire, il aurait plus pleuvoir”
loll, gla gla glaloll

J’ai bcp aimé redoubler ces mm personnes une seconde fois.
çà me motive,
J’espère ne pas les avoir découragés.

“Allez Allez, après çà descend !”
Arrivé au virage,
je me suis bien rendu compte que çà ne descendait pas.
Je me suis retourné,
heuuuuuu, en faite j’en sais rien”. lolll
“Mais c’est sûr, après çà descend quand mm” lolll
” allez la madame” lolll

En fin de course, j’ai rattrapé les 9è 10è et 11è
A chaque fois,
“Allez allez accroches moi, On se tire un peu la bourre, y sont juste devant”
Je sais, çà peut casser le rythme, mais çà m’a permis de me motiver à accélérer encore.
Dsl,

Je n’ai pas rattrapé le 8ème, pourtant, a ce qu’il parait,
Il s’était lancé un sacré défi avec la dame qui montait la côte. oups
J’espère que personne ne s’apercevra que je me renseigne sur tous mes concurrents. lolll

Arrivé au lac,
“C’est bien, c’est bien, c’est fini, plus que 2,5km”
J’en croyais pas mes oreilles.
Mon chrono dit 2h25,
C’est pas possible, c’est de l’intox, j’ai pas déjà fait 30km.
Puis merde, j’accélère encore.
Je reconnais le pont au loin, le parking.
J’entends le “car podium de l’armée de terre” lolll
J’accélère encore,
Un beau sprint tout seul pour l’arrivée, et mm fatigué. RQDB
Mes compliments à ceux que je pourchassais, ceux qui me poursuivaient.

Ensuite j’ai entendu une ptite voix qui m’appelait.
Je ne voyais pas d’où elle provenait.
“Oui, à qui ai-je l’honneur”
C’était mon partenaire,
celui que j’avais complètement oublié lors de cette fin de course.
Jusqu’à présent jamais entendu.
Il était comme “muet”.
Je l’ai bien regardé, il m’a bien regardé
Et il m’a dit
GWEN, T’ES VRAIMENT TROP CON”

Je ne peux pas vous le présenter,
Il me ferai passer pour un pleurnichard. lolll
Je vous dit juste qu’il habite en région rotulienne.
En dessous de la ville de “Fémur”
Qui se trouve dans la continuité de la vallée du Tibias.
Son frère jumeaux qui se trouve de l’autre côté de la vallée
est bcp moins susceptible.

Je l’aime bien quand mm
Et, à vrai dire, je ne serai vraiment pas comment faire sans lui.
Pour le récompenser, j’ai réussi mes tests de sélection pour ce stage piscine de 3 semaines.
Où l’on pataugera tout les deux dans le bonheurrrrrrrrrrrrrrr. lollll

En résumé,
Super course