Lacaune, le 07 septembre 2008.
05h30,Réveil
06h00, en route pour aller voir la vierge du “Pique du Montalet”.
“Je l’ai bien vu, je peux mm dire qu’elle était belle à en couper le souffle”

Je suis venu seul,
mon genoux qui pleurniche souvent est resté à la maison pour cette fois.
Ceux qui ont lu le CR de l’IKALANA comprendront.

Sur la route,
Lorsque j’ai commencé à apercevoir les montagnes, des sentiers sur le coté, de grands arbres tout vert, un pont de pierre, des grottes, des falaises abruptes avec des roches saillantes après Réalmont, un grand sourire pouvait se lire sur mon visage.
Je m’imaginai déjà courir ce Trail…hummmmmmm RQDB
A ce moment je me suis aussi dit :
Hé Gwen, heureusement que personne ne te vois !!!
Ils t’auraient vu , ils auraient certainement dit :
“Qu’es ce qu’il a ce gros débile à sourire tout seul dans sa voiture” lolll
Heureusement personne ne m’a vu,
Puis personne le sais de toute manière. lolll

J’avais pris de sacrets délais…
Pour ceux qui me connaissent un peu, il vaut mieux…
Hé là, miracle, je vois le panneau “LACAUNE”
Il est 08h30,
Je me suis mm pô perdu… cool cool cool…

Arrivée à Lacaune,
Des panneaux m’orientent vers la course,
Une route fermée à son bout avec une pancarte, “Inscription, Dossard” ok c’est là…
Une autre pancarte “Parking”
Et en + il y a de la place…
Carré la nouille, on se serait presque cru à l’armée…lolll

Je vais rapidement chercher mon dossard,
Houlàlà, y a du monde ici,
La météo n’était pas forcement clémente, et pourtant… Tant mieux !!!
Après une courte attente,
J’ai reçu mon tee-shirt (simple mais efficace) avec de surcroît un jolie sourire de la madame mais aussi du monsieur… lolll…

Donc, échauffement, pour une fois que j’ai le temps, que je ne suis pas obligé de sauter dans mon cycliste et partir dans la foulée…j’en profite…
Lors de ce dernier, je croise entre autre Mr Andrieux qui recherche une bonne côte pour s’échauffer, (c’est donc çà le secret de la réussite)… J’ai donc imité… lolll
J’ai également croisé, Maxime Durand, C’est un peu ma “STAR” sur le challenge des Trails du Sud ouest, Bah oui, c’est un peu le Number One…

C’est celui en Noir qui ce trouve déjà Pôle position dès le départ
suivi de près par Mr Andrieux en orange sur la seconde photo…

Il m’a dit,
Hé, toi ici ?
“Tu commences à y prendre goût”
Oui, oui, c’est vrai, je suis accro…
De plus je progresse de Trail en Trail,
Attention attention Maxime, le prochain c’est pour moi !!!
Bon ok, si c’est pas le prochain,
çà sera peut être au Trail du pic du Montalet l’année prochaine ou dans 10 ans. lolll

09h25, nous sommes invité à nous diriger vers la ligne de départ.

Un petit mot de l’organisateur. “Jacquemin” (je pense).
Les derniers petits conseils,
Le Meilleur conseil, celui que j’ai retenu…
C’est qu’avec ce brouillard, pour mieux voir la vierge, c’est de s’en rapprocher.
Il a pas dit çà ?
Bah moi, j’ai compris çà , je suis mm allé voir…
Il y en a mm plein qui y sont allés… lolll

Je reprend donc,
Nous étions sur la ligne de départ, les conseils de l’organisateur.
Et hop c’est parti,
C’est parti vite mm très vite, pour ne pas dire très très vite…
Trop vite pour moi.
J’ai bien essayé,
Je n’était pas dedans,
J’ai bien essayé de lancer à plusieurs reprises…
J’avais la tête ailleurs…

Un peu en Afghanistan,
Avec mon petit frère parti avant hier de Carcassone.
J’en profite pour lui souhaiter beaucoup de courage,
Ainsi qu’aux 349 autres renforts, et ceux déjà présents sur place.
A bientôt.

Dans la première longue côte,
Je n’avais plus de jus,
Peut être est-ce le palmage de la semaine passée
pour préparer mon stage piscine de trois semaine à compté de demain.
Ou bien l’impression d’avoir laissé mes forces aux concurrents de L’UTMB 2008.
Dans la côte, je me disais.
Mais qu’est-ce qu’ils ont vécu là bas.
Je l’aurai fait cette année, c’est sûr, je n’aurai mm pas pu aller à Courmayeur.
Heureusement, j’ai encore un an pour m’y préparer.
Pour le moment, ce n’est qu’un rêve…

L’Ultra Trail du Mont-Blanc est l’une des courses les plus difficiles de l’hexagone. Longue de 166.4km avec un D+ de 9404m faut vraiment être costaud pour prendre le départ d’une telle épreuve.

FELICITATIONS, Cyrille Jacquemin
Je suis fana pour recevoir quelques conseils. . .
Et au plaisir de te voir peut être sur la ligne de départ de l’UTMB 2009.

Ensuite une moto me double à fond les ballons dans la côte.
C’est encore Cyrille Jacquemin (je pense)…lolll,
il est partout ce monsieur.
Lors de son passage,
Je n’ai eu qu’une envie,
Me racheter une moto, arrêter le Trail…
Mais non, j’ai continué.
Par contre, je n’ai pas eu envie de m’acheter un Quad,
Je l’ai doublé, il était embourbé dans la côte.
J’ai voulu l’aider, mais pas le temps. J’avais un Trail à terminer…

Je ne me suis pas arrêté au ravito, j’allais pas pousser le Quad quand mm.lolll
Je me suis pas arrêté, mais je vous ai vu. si si… mci à vous et la madame qui tenait le ravito au niveau de la vierge à coté de qui j’ai mangé.

Ensuite, pendant que je marchais un peu. oups
J’entends tout en haut quelqu’un me dire :
“Allez allez, c’est fini, après çà descend” (devinez qui c’était ?)
En plus ce n’était mm pô vrai,
Fallait encore faire environ 20m pour voir la vierge et redescendre. lolll

Enfin, la descente, je revivais, ma foulée s’allongeait, je rattrapais mes concurrents.
Dans la descente, je me disais :
“Pourquoi tu t’es pas donné un peu plus dans la monté, t’aurais pu finir dans les premiers ? ”
Mais bon, dans la montée, je me posais cette question :
“Pourquoi tu vas si vite ? ralenti, gère, tu vas te cramer, tu les rattrapera dans la descente.”
Quel dilemme !!! pas évident à gérer tout çà dans ma petite tête.

Arrive ensuite une belle descente bien Raide un peu grasse avec plein de cailloux partout,
Hummmmmmmm,
Là, trop tard, j’ai repensé au Trail du Carroux.
Le surnom que quelqu’un m’avait donné,
Le kamikaze, allias le descendeur fou.
J’ai doublé successivement, Christian, Christophe, Serge, François, Arnaud, René, et un autre Christophe.
C’est vrai que je me sent à l’aise dans les descentes,
“çà n’existe pas un Trail qui ne fait que descendre” lolll
Je sais donc ce qu’il me reste à faire,
Le Pb de pas mal de monde je pense (Le travaille de côte).
Puis surtout, trouver du Motivax pour ce lancer.

J’arrive donc en 01 heures 39 min.
Juste derrière Martine lolll, première de sa catégorie.
(A gauche)
J’ai franchi la ligne sous une pluie d’applaudissement.
“çà fait toujours plaisir, mm quand on est pas premier”
Ensuite deux dames m’ont enlevé les épingles pour récupérer mon dossard.
çà fait plaisir aussi…j’aurai pas eu la force de les ouvrir, j’aurai tout arraché.

Ensuite étirement,
cette fois avec une autre Martine…
Elle est bcp plus souple que moi ! ! !
N’est ce pas ?

Ps : Je m’excuse auprès des parents, j’ai oublié de demander le prénom de ses deux adorables petites filles.
J’ai donc choisi celui-là ! ! !
Il me fait penser à la Bande dessinée
“Les aventures de Martine”
Avec entre autre “Martine à la montagne” et pourquoi pas à l’UTMB 2009.
çà serai extraordinaire de croiser ce personnage imaginaire là bas. lolll
Faut que j’ appel l’éditeur…

Pour la seconde Photo, il me semble que c’est la fille du speeker du Trail du Carroux.
Il me dira si je me trompe.

Je voulais pas vous le dire,
Mais depuis ma chute en roller du week end dernier
J’ai l’impression d’avoir un ours collé à la peau.
J’ai entendu “miam miam”
Alors je me suis souvenu qu’il était là, juste derrière moi.
J’ai donc accéléré.
T’as vu Camille (Camille c’est la fille qui me fait cracher mes poumons sur la vidéo Roller)
J’ai réparé mon cycliste,
La prochaine fois, c’est toi qui film ! ! ! . lolll
Au passage bizzz à toute la famille…

Nous avons ensuite mangé pendant la remise des récompenses.
Puis j’ entend mon nom. 5° sénior…
C’est la première coupe que je gagne sur le challenge .
Cool Cool Cool.
Enfin presque
Il fallait que je monte sur le podium.
Moi qui viens de me faire couper les cheveux.
(une vrai tête d’oeuf)
avec des boutons plein le visage.
Hazard, il fallait que çà tombe ce jour là.
En plus ils m’ont donné du saucisson, çà va pas arranger les choses.
La prochaine fois je prévois le fond de teint. lolll

Pour conclure,
Je n’aime pas écrire ! ! !
Et pourtant, je m’en suis donné la peine parce que toute l’équipe de

Athlétic Club LACAUNAIS

ainsi que Cyrille Jacquemin
et toute sa bande
en valent bien la peine.
Mille merci pour l’organisation irréprochable.
Je me permet mm de le dire au nom de tout les coureurs présents.
Je suis sûr de ne pas me tromper.

Les photos sur leur site le jour mm de la course, à env 16h00.
Qui dit mieux ?

Le cheval et sa Cavalière “serre file”
En trois mots
SUPER GENIAL J’ADORE