Monêtier les Bains, Le 12 juillet 2009.Le Trail des Cerces :
68 kilomètres – 3500 mètres de dénivelé positif

(Ravitaillements aux 19, 39 et 53°km.( a peu près ;-)))


Elu parmi les 10 plus beaux trails de France par la presse spécialisée,
au delà du pari sportif, son succès tient pour beaucoup aux qualités esthétiques de son parcours.
Cette année le Trail sert de base au
2nd World Trail Challenge !

Tellement longtemps que j’attendais cette course.
Une course de rêve !
Ma marraine m’a dit au téléphone…
“Monêtier les bains, je connais bien !
C’est mon petit coin de Paradis ! “

Je comprend pourquoi maintenant !
C’est tout simplement splendide. RQDB (Rien Que Du Bonheur😉)
J’en ai mm oublié la compétition.

Malgré environs 09h00 de trajet et une petite sieste* de moins de trois heures dans la voiture.
A peu près ! ! ! bah oui ! *(Fait pas chaud la nuit dans ce pays quand mm)…
Les sensations au départ de la course sont plutôt bonnes !
En milieu de peloton, je me retrouve vite dans les premiers.
Je suis donc parti à fond.
Comme d’hab… (je fais n’importe quoi )! j’adore ! ! !
Rapidement, je ne sais pour quelle raison !
J’ai plus envie,
J’essaye de relancer, mais rien à faire…
Quand çà veux pas, çà veux pas ! ! !

Je ralenti et arrive tranquillement au premier ravitaillement.
Une petite côte bien Raide dans l’ombre du Galibier fait grimacer les coureurs.

Heureux d’arriver au sommet, c’est avec un rayon de soleil que nous pouvons admirer ce magnifique diaporama…

Une table d’orientation m’aidera à savourer ce moment de bonheur…
SPLENDIDE ! j’y reste un bon ptit moment.
Bon ! “faut quand mm y aller” je suis sur une compète quand mm !
J’entame la descente tranquillement !
Je me sentais un peu léger, au bout de 50m… bizarre ! ! !
Et si je vous disais que j’avais oublié mon bidon sur la table d’orientation…
Vous me croiriez ? lolll

à croire que c’était fait volontairement, que je ne voulais pas repartir…pfffffff
Bref… demi-tour… puis on y retourne…
C’est pas grave !


Dans cette descente tous les prétextes sont bons pour m’arrêter…
Pause pipi, petit caillou dans la chaussure, lacet défait (comment çà ? y a pas de lacet à mes chaussures !)
et enfin, le pire, je crois !
mal aux jambes… lolll
Bah oui ! Breffff…

Puis, pour je ne sais quelle raison. (va comprendre !)
çà repart ! (fort, très fort)
Je prends l’aspiration formée dans le sillon et tiens le rythme.
Je me laisse porter par ce vent régulier qui me fera monter ces côtes avec dynamisme…
Je savoure enfin la course,
Le paysage est magnifique, le jour est bien levé…
Le soleil commence à bien cogner.
Il fait chaud ! très chaud ! (enfin presque aussi chaud que çà ;-))
Certains n’ont pas résisté et s’arrêteront dans la montée (coup de chaleur assuré)…
Je gère parfaitement cette température en m’aspergeant le visage d’eau Grâce à tous ces petits ruisseaux parsemés tout au long du parcours.

Encore mieux,
Regardez ce que je vois… hummmmm….

On va se baigner ?

Non Non ! ! !
Ce sera donc bronzette “en courant” 😉
Dommage !

J’ai aussi eu très chaud au cul !

Heureusement il y avait un peu de neige pour me le rafraîchir !
Oups, çà glisse un peu…lolll

C’est d’ailleurs ici que ce trouvait l’homme à l’accordéon
Superbe idée que nous aider à grimper cette montée infernal .
Bien plus longue que ce que je le pensais d’ailleurs.
C’est pour nous qu’il jouait cette Chanson, Sympa !
Bcp ont juste entendu le son de son instrument.
Moi, je l’ai vu sourire au vu d’une danse “Originale”
Non non ! c’était pas moi !
Je ne sais pas danser. lolll

Je préfère l’escalade !

Heureusement, cet homme n’était pas le seul à nous encourager.
Plein de randonneurs se trouvaient sur les sentiers.
Au milieu de nul part avec de gros sacs à dos.
“Très courageux”
à une journée près, j’aurai presque pu y croiser ma Marraine 😉
D’ailleurs y en avait plein qui me connaissaient…
“Allez Gwénaël” c’est bien !
Pffff moi je les reconnaissais pas…
Il m’aura fallu attendre un
“allez c’est bien “gwljfiouf ” ”
“Heu c’est bien, mais trop dur à prononcer”
Alors que j’étais venu incognito, mon dossard me dénonça lolll

Dernier ravito, à 51km,
Je lâche alors les chevaux.
Je fini à vive allure…
Je suis d’autant plus motivé quand des jalonneurs m’annoncent
“Super ! çà fait bien longtemps que plus personnes ne cours dans cette montée”
Après, c’est une grande et longue descente…
hummmm, je me régale ! ! !
Je prends un malin plaisir à gratter un par un tous mes concurrents qui n’en peuvent plus.
Attentionnnnnnnnnnnnn, et ils se rangent de crainte de se faire renverser tel des quilles…
A vrai dire, il vaut mieux qu’ils se rangent parce que,
Moi, je ne serais pas comment faire pour freiner !
C’est clair !
Déjà que je sais pas comment je fais pour arriver à mettre un pied devant l’autre… loll

Je maintiens cette allure jusqu’à l’entrée de la ville de
“Monnétier les bains”.
Ensuite j’accélère, en doublant ainsi quelques concurrents.
et termine seul quasiment au sprint contre moi mm.

Je n’avais jamais été autant applaudi
Rien que du bonheur.
Encore mieux que de gagner une course… vrai de vrai
Super génial j’adore ! ! !

En résumé,
J’ai passé un merveilleux moment.
Simple !

Un peu,
Comme si j’avais fait la course de quelqu’un d’autre.
Une autre vision.

Un peu déçu de ne pas avoir franchi la ligne en moins de 09h15
comme je m’étais fixé.
Je ne fais que 166 ème sur 600.

Mais Quoique que vous en pensiez
Je suis heureux d’avoir vécu ce dont j’ai vécu.
D’avoir terminé cette épreuve si longue et si courte à la fois.
Juste essoufflé et sans aucune douleurs. (enfin presque)

Puis allez, j’avoue…
Mm si cette épreuve avait une renommée mondial
et aurais aimé faire un temps sur cette dernière.
Mon objectif reste l’espoir de participer et faire quelque chose à la CCC fin aout.

Pas si déraisonné le Militaire.
Par contre, quand j’y repense…
J’aurai bien bu une ptite bière après la course… lolll

Au plaisir !